Spray nasal Eau de mer : les 7 questions à se poser avant de le choisir

Actuellement, dans les pays industrialisés, environ 15 à 20 % de la population seraient concernés par la rhinite allergique, parfois sans être diagnostiqués et/ou traités. Si la rhinite allergique apparaît souvent à l’adolescence et au début de l’âge adulte, elle peut se déclencher à tout moment de la vie. Un enfant, tout comme une personne âgée, peut être touché par la rhinite allergique.
L’un des grands avantages d’un spray nasal eau de mer est qu’il peut être utilisé aussi souvent que nécessaire sans risque d’altération de la muqueuse nasale ou d’accoutumance, contrairement à certains sprays nasaux contenant des puissants principes actifs vasoconstricteurs par exemple.

spray nasal eau de mer

Spray nasal eau de mer : choisir le plus adapté en 7 questions

Afin de vous aider à sélectionner le spray nasal eau de mer qui vous convient, voici les 7 questions à se poser.

1/Spray nasal eau de mer isotonique ou hypertonique ?

L’eau de mer stérilisée isotonique nettoie et apaise les zones irritées, humidifie et décongestionne les fosses nasales. Elle protège, régénère et nourrit la muqueuse nasale grâce à sa richesse en minéraux et en oligo-éléments. Certains avancent même une efficacité supérieure à celle du sérum physiologique de base.

Les solutions d’eau de mer hypertoniques sont des solutions hypersalées, qui fonctionnent par appel d’eau (= effet osmotique). C’est pour ça que le spray nasal eau de mer est si efficace dans le traitement de la sinusite chronique ou de la rhinite allergique.

2/A base d’extraits de plante ou non ?

Les extraits de plante participent à la décongestion des voies respiratoires, retrouvez notre article sur l’intérêt des plantes dans un traitement ORL. On retrouve notamment l’extrait d’eucalyptus dont l’action purifiante procure une intense sensation de fraicheur pour un bien-être durable. Les extraits de camomille et d’aloe vera qui améliorent l’hydratation des fosses nasales et apaisent les sensations d’irritation. De préférence, optez pour des sprays nasaux à base d’extraits de plante naturels.

 3/Pour quelle utilisation ?

Hygiène quotidienne ou nez bouché, nez sec ou nez allergique. Quel spray choisir ? Devant la pléthore de produits disponibles sur le marché voici nos conseils. Pour l’hygiène quotidienne, utilisez un spray nasal Eau de mer hypertonique ou isotonique « simple » qui améliore la respiration en éliminant les impuretés et les mucosités. Pour le nez bouché, sec ou allergique, optez pour un spray à base d’eau de mer hypertonique enrichie en extrait(s) de plante ou autres éléments naturels minimisant les risques d’allergie.

4/Flacon pompe, aérosol ou Bag-on-valve ?

Un flacon pompe est idéal en cas de transport. De petite taille, peu encombrant, robuste et ayant un mode de distribution pratique, c’est le parfait compagnon pour une utilisation en toute circonstance (voyage, sport, avion, etc…) afin de vous soulager en pleine crise.  Néanmoins, pour une utilisation quotidienne, il est recommandé de partir sur un flacon de plus grande contenance.  Privilégiez donc les aérosols qui offrent une plus grande durée d’utilisation. La technologie Bag-on-Valve ou Valve à Poche (BOV) possède des avantages considérables : meilleure utilisation (utilisation à 360°, absence d’amorçage), meilleure conservation (protection absolue du contenu) et meilleure protection (respectueuse de l’environnement). Ce mode d’utilisation est le plus approprié pour le nourrisson.

5/Quel matériau ?

En ce qui concerne les aérosols, aucune question à se poser. Il n’existe sur le marché, enfin à ma connaissance, que des boitiers en aluminium. Pour les flacons avec pompe, deux options sont possibles : flacon verre ou flacon plastique. Le flacon plastique prend l’avantage sur le verre par rapport à son poids plume. Le plastique est léger, très robuste donc plus facilement transportable dans un sac ou lors de voyage. Le verre est plus lourd, parfois plus coûteux mais présente moins de risque pour la santé et est recyclable à vie. A chacun de privilégier le côté pratique ou le côté écologique.

6/ Quel volume ?

Pour un format nomade pouvant être amené partout avec soi, partir sur un flacon pompe de 15 ou 20 mL ou un aérosol de 50 mL maximum. Pour une utilisation quotidienne, préférez des produits ayant une contenance de 100 à 200 mL.

7/Indication pour bébé, femme enceinte ou allaitante ?

Pour laver en douceur le petit nez délicat de votre bébé, l’utilisation d’un spray nasal isotonique muni d’un embout permettant une micro-diffusion est recommandée. La micro-diffusion permet un lavage, une hydratation et un désencombrement en douceur des fosses nasales. Il est également idéal pour les jeunes enfants jusqu’à 2 ans.

Pour la femme enceinte ou allaitante, préférez une eau de mer isotonique ou une eau de mer hypertonique sans extraits de plante ou huiles essentielles. En effet, les actifs de l’huile essentielle passent systématiquement par le sang qui va nourrir l’embryon ou le fœtus. Toutes les huiles essentielles ne sont pas dangereuses mais par mesure de précaution, éviter l’utilisation d’un spray nasal en contenant.

Laissez votre commentaire