Le chemin extraordinaire du Dispositif Médical

Février 2019, un client donne un cahier des charges plus ou moins détaillé et demande à son sous-traitant de le produire afin qu’il se retrouve dans les parapharmacies pour mai. Réalisable selon vous ? Pas évident ! Vous allez voir que le chemin pour arriver aux étagères des pharmacies est parsemé d’embûches.
Projet validé, Super, on y va.

dispositif medical

Quelles sont les grandes étapes pour la réalisation de votre dispositif médical ?

Etape 1 : La formulation

Matières sourcées, commandées et pesées. Les équipes de Recherche et Développement (R&D) se lancent dans la formulation du produit. Puis, éventuellement la customisent pour la rendre « encore mieux » ou « encore plus ».

Etape 2 : Le conditionnement

La sélection du packaging entre en jeu. Processus qui met en relation plusieurs services de l’entreprise. Cela permet de déterminer si l’article de conditionnement proposé peut être adapté sur lignes industrielles, s’il doit faire l’objet d’investissements ou s’il se révèle simplement trop cher pour le client. Un dossier d’aptitude à l’utilisation doit également être initié.

Etape 3 : La pré-stabilité

Dans certains cas, des études de pré-stabilité sont conduites à ce stade. Pour permettre de vérifier que sur une durée de 3 voire 6 mois, le produit reste stable d’un point de vue organoleptique et microbiologique.

Etape 4 : Le nettoyage

Chez le CDMO, les lignes ne sont pas dédiées à un produit unique. C’est pourquoi, il est temps de faire appel à la validation de nettoyage. Suivant la criticité d’un actif ou d’un excipient de la formule, les équipements de production devront faire l’objet d’une validation de nettoyage.

Etape 5 : Le pilote

Le produit en 1 kg est tout beau mais que deviendra-t-il sur un lot de 1T ? Pour vérifier ce point, un lot pilote est réalisé sur des équipements représentatifs des équipements industriels. A ce stade, on peaufine les derniers ajustements du processus (vitesse ou durée d’agitation, incorporation des excipients …) et on mentionne les paramètres à contrôler en cours de fabrication.

Etape 6 : Etudes

Des études de stabilité vont permettre de vérifier que le produit fini reste conforme aux spécifications définies pendant plusieurs années. A ce stade, on réalise des études de biocompatibilité, une évaluation clinique auxquelles s’ajoutent des études cliniques pour respecter le nouveau règlement. Dès que tous les résultats sont conformes, c’est parti pour la rédaction du dossier technique.

Etape 7 : L’audit

Suivant la classe du dispositif médical, le dossier doit être audité par un organisme notifié. Tout est bon, super, on a la certification et ça tombe bien un client est intéressé par notre produit.

Etape 8 : La pré-Industrialisation

Un lot de transfert ou de transition doit être réalisé afin de vérifier que les ajustements validés pour le lot pilote soient transposables au lot industriel. Ce lot est suivi pas les équipes de validation industrielle. Elles veillent à ce que les étapes soient parfaitement suivies et réévaluent si besoin les paramètres critiques de la production. Cette étape est assez peu réalisée et c’est bien dommage. Le scale-up est une étape critique et il est rare que la transposition d’un lot pilote à un lot industriel se passe les doigts dans le nez.

Etape 8 : L’industrialisation

Si tout est OK, on lance le lot industriel qui est également suivi par l’équipe de validation industrielle. Les produits sont contrôlés, le dossier de lot est édité et si tout se révèle conforme, le lot est libéré et expédié au client.

Etape 9 : La commercialisation

Le produit peut compléter les étagères des pharmacies.

Il s’agit bien évidemment d’une description simplifiée du chemin parcouru par un Dispositif médical. Je n’ai pas mentionné l’analyse de risques qui est présente tout au long du processus et qui vise à quantifier les qualifier des dangers. Si un CDMO s’engage à vous remettre votre produit en mai, (pas certaine qu’il en existe !!, faites attention. Il se peut que celui-ci ne mette pas tout en œuvre pour garantir que le produit soit conforme en termes d’exigences de qualité et de sécurité.

Laissez votre commentaire