Formulation cosmétique : réussir un cahier des charges sans fausse note

Le cahier des charges est un des éléments essentiels dans la mise en place de votre projet car cet outil permet de définir clairement le problème, d’identifier les besoins et les contraintes, de déterminer les résultats attendus et d’établir les règles de conduite entre le client et le sous-traitant. Créer un cahier des charges est assez long et représente un vrai challenge ! Néanmoins la rédaction d’un cahier des charges efficace vous évitera des dépassements budgétaires, de délai et d’obtenir un produit différent de vos besoins. Dans cet article, sont résumées les 7 recommandations qui vous permettront d’établir un cahier des charges pertinent, pratique et efficace dans le cadre d’un appel d’offres.

Formulation cosmétique : cahier des charges

Sous-traitance de la formulation cosmétique : les 7 recommandations à suivre pour l’élaboration de votre cahier des charges

Vous avez déjà une idée bien précise de votre projet, mais avez-vous bien identifié vos besoins et vos attentes ! L’établissement du cahier des charges nécessite un travail long et fastidieux afin que celui-ci ne soit pas volumineux, complexe pour ne pas dire indigeste. Avec ces 7 recommandations, vous vous poserez les questions essentielles qui vous permettront d’inclure tous les éléments indispensables à la bonne marche et réussite de votre projet.

1/Présenter son projet

C’est la base. En une page, commencez par présenter votre entreprise et votre projet. Cela aidera vos interlocuteurs à comprendre qui vous êtes et ce que vous demandez dans votre projet. Ne détaillez pas trop dans cette partie : allez à l’essentiel sur la présentation.

2/Définir les problématiques

Une fois que le projet est bien présenté, détaillez les objectifs du projet, notamment les raisons qui vous poussent à le créer ou à en faire une refonte. Éventuellement, mentionnez les évolutions que vous envisagez par la suite.

3/ Détailler le produit

Une crème, une pommade, un gel ? En tube ou en flacon ? 5 g ou 200 g ? Naturel, bio ? Chaque création de produit part de l’expression de besoins. Plus vous fournirez des détails sur le produit catégorie, effet recherché, texture souhaitée, odeur, contraintes à prendre en compte (type de peaux, labels, etc.) plus le sous-traitant pourra vous conseiller et éventuellement indiquer les éventuelles difficultés qui pourraient impacter le projet.

4/Identifier vos besoins

L’évaluation des besoins est une étape déterminante du projet. Une fois que les besoins sont définis, l’évaluation de la faisabilité de chaque élément peut avoir lieu. Chaque besoin se traduit par des objectifs auxquels on va estimer les ressources, les compétences nécessaires et les coûts associés. Selon ces besoins, le sous-traitant pourra proposer la ou les solution(s) adaptée(s) à votre projet.

5/Déterminer la concurrence

Quels sont vos principaux concurrents sur le marché ? Quels sont ceux qui vous plaisent et pourquoi ? Il est bien d’analyser les produits de vos concurrents afin d’établir la liste de ceux que vous aimez afin de diriger le travail des développeurs. Analysez les contenus, les fonctionnalités.Votre prestataire aura alors une idée globale du produit attendu.

6/ Estimer les délais

Evaluer la durée d’un projet est un peu un travail d’acrobate. En réalité, il n’existe pas d’outils ou de méthodes suffisamment fiables pour garantir un résultat précis. Bien sûr, les impondérables seront aussi là pour jouer les troubles-fêtes. Cela dit il faut bien fournir un délai. C’est pour cela que l’on parle d’estimation. La précision de celle-ci dépendra de la marge d’erreur acceptable que vous fixez à votre sous-traitant. Effectuer un découpage suffisamment fin afin que le sous-traitant puisse chiffrer la réalisation selon une marge d’erreur raisonnable.

7/Définir les clauses complémentaires

Les modalités de facturation, les modes de paiement, les garanties, la durée de la validité de l’offre, la confidentialité, les dépenses particulières, la résiliation, les pénalités. Voici un tour d’horizon de ce que doit présenter un cahier des charges et comment bien l’exploiter.
À vous maintenant de bien utiliser cet outil pour mener vos projets au mieux.

Une fois votre cahier des charges bien établi, sélectionnez votre CDMO pour réaliser la fabrication.

Laissez votre commentaire